Retraite - Réversion

Retraite : pourquoi il faut réformer la réversion. Le royaume des inégalités Le niveau de votre réversion dépendra du statut professionnel de votre conjoint décédé, et même de son parcours conjugal...
Retraite : pourquoi il faut réformer la réversion.
Le royaume des inégalités

Le niveau de votre réversion dépendra du statut professionnel de votre conjoint décédé, et même de son parcours conjugal si vous étiez divorcé. Résultat : à situations comparables, les montants sont très différents, comme le montrent ces exemples :

1– Jeanne a travaillé toute sa carrière dans un garage ;
A 64 ans elle touche : 1 500 € de pensions et son époux Jean 74 ans perçoit de son côté 2 000 € . Quelle pension de réversion toucherait-elle si Jean décédait :

. pensions mensuelles avant décès :
Jeanne = 1 500 € et Jean= 2.000 €
. pensions de réversion mensuelles pour l'épouse survivante : si Jean était chef de chantier = 693 € et s'il était fonctionnaire de la police = 1 000 €
Les époux d'ex-salariés voient une partie de leur réversion (celle de la pension de base) plafonnée, alors qu'aucun plafond n'existe dans la fonction publique

307 € de différence soit : 3 684 €/an.

2 – Marie a été mariée 10 ans à Jacques et n'a pas eu d'enfant. Elle ne s'est jamais remariée. Jacques, maître d'hôtel à la retraite perçoit 2 000 € de pensions. Quelle pension de réversion toucherait-elle si Jacques décédait :

. pensions mensuelles avant décès :
Marie = 1 150 € et Jacques= 2 000 €
. pensions de réversion mensuelles pour l'épouse survivante : si Jacques ne s'est jamais remarié = 683 € et s'il s'est remarié et que sa seconde union a duré 30 ans, jusqu'à son décès = 282 €

Dans le premier cas, Marie touche toute la réversion de la pension de base de son ex car il n'est pas remarié ; dans le second, elle est versée au prorata de la durée des mariages.

401 € de différence soit : 4 812 €/an.

3- Laurence ancienne couturière, a arrêté son activité pendant douze ans pour élever les trois enfants qu'elle a eus avec son mari Marc. A 76 ans, elle touche 500 € de pensions et son mari 3 500 €. Quelle pension de réversion toucherait-elle si Marc décédait :

. pensions mensuelles avant décès :
Laurence = 500 € et Marc = 3 500 €
. pensions de réversion mensuelles pour l'épouse survivante : si Marc était commercial = 2 019 € et s'il était fonctionnaire de
l'éducation nationale = 1 750 €

Les taux de réversion des régimes des salariés (54 et 60 %) sont plus élevés que ceux des fonctionnaires (50 %), pour qui a peu de ressources propres et ne subit pas le plafonnement.
269 € de différence soit 3 228 €/an.

Ne pas confondre avec l'allocation veuvage
Le veuvage ouvre droit à plusieurs prestations. La réversion en est une, l'allocation veuvage, une autre.
Ne pas confondre : elles ne s'adressent pas au même public et répondent à des logiques différentes. Si la réversion est, sauf exceptions, versée à vie, l'allocation veuvage est destinée à assurer un soutien financier temporaire aux personnes devenues veuves précocement, avant 55 ans, en attendant la reprise d'une activité. C'est un minima social accordé aux conjoints survivants de salariés du régime privé et des régimes agricoles, dont les ressources ne dépassent pas un certain plafond (759.43 euros par mois depuis le 1er octobre 2017). Montant mensuel : 607.54 euros perçus deux ans au maximum ou jusqu'à vos 55 ans si vous aviez au moins 50 ans au décès de votre conjoint.










Immobilier de défiscalisation
Le site de référence en conseil et gestion de patrimoine

23 rue Le Peletier 75009 PARIS
Tél : 01 42 96 07 16
OÙ NOUS TROUVER
23 rue Le Peletier
75009 PARIS


Métro Peletier